Eco-système

AVERTISSEMENT LÉGAL ET OBLIGATOIRE

Respectons la planète, c’est un devoir de maitriser notre Énergie (Eau, oxygène, bio – diversité). C’est le tissu vivant de la terre.

Le réflexe écolo n’est pas une utopie, la richesse de notre planète n’est pas éternelle, elle est pillée, mal traitée, déstructurée de sa biodiversité, par un individu qui s’appelle : « Homme » (Être qui se distingue par la raison…).

Celui même qui pense jouir de toute sa puissance pour profiter et détruire son propre habitat sans se soucier des conséquences.

Peut-être est-il encore tant de voir la vie en vert ?

Car nous sommes en train de transmettre à nos générations futures des bombes à retardement. La production de déchets de la filière électronucléaire exporte dans des pays pauvres leurs conteneurs radioactives. L’Afrique est considéré comme un continent poubelle. En Somalie, dans les années 80, des milliers de fûts radioactifs ont été immergés au large des côtes. Lors du tsunami de 2004 des centaines de ces même fûts avaient reflués sur les côtes. Ces pays n’ont ni les moyens ni la technologie pour sécuriser l’enfouissement radioactive de ces fûts dans des centres spécialisés de stockage dignes de ce nom.

La France, qui n’a pas budgété ni anticipé le retrait de ces déchets, ne dispose pas actuellement de capacité de stockage suffisante, d’autant avec la prévision du démantèlement de ces vieilles centrales nucléaires. Certains déchets imposent une gestion à long terme dont la durée de vie se compte en millions d’années.

 La forêt ne peut plus s’auto-régénérer, elle est dévastée, saccagée, l’oxygène dans certaines villes devient rare et l’air est irrespirable. L’effet de serre est lié à l’activité humaine des industries de pollution multiple, des feux massifs et de la destruction des espaces en forêt. L’influence du changement climatique est notable, les glaciers fondent au soleil et la banquise des pôles nord et sud recule et fait remonter le niveau des océans sur les côtes, les mers sont souillées et polluées, les espèces animales disparaissent les unes après les autres, et les états réagissent au compte-goutte en face des lobbies motivés uniquement par leurs propres intérêts. Le pouvoir de l’argent en est la cause mais ne devrait pas en être la conséquence ni la finalité. En parlant d’argent, Le Qatar est champion du monde de CO2, avec 40 tonnes métriques de dioxyde de Carbone par habitant (le record du revers de la médaille).

La seule morale de cette histoire c’est que nous sommes en train de supprimer la vie à court et moyen terme d’une échéance inéluctable.

Fatalement la nature reprendra ces droits sans l’auteur, l’instigateur, l’autodestructeur

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close